SobriétITé et réseaux sociaux

Dans cette analyse, sont considérés parmi les réseaux sociaux, les sites internets aussi bien que les applications dont les noms commerciaux sont Facebook, Twitter, LinkdIn.

Vie privée

La nécessité d'avoir un compte Facebook pour pouvoir consulter les informations publiées oblige l'inscription sur le site. Twitter oblige un téléphone portable pour ouvrir un compte...Toutes ces contraintes sous prétexte de sécurité sont plus une manière de limiter la liberté, de rendre captif les utilisateurs de ces services.

Les utilisateurs ne sont pas toujours conscients de la mise sur la place publique des informations qu'ils publient sur les réseaux sociaux même si la prise de conscience s'améliore. Les paramètres qui permettent de sélectionner les informations sont complexes.

Les réseaux sociaux sont à internet ce qu'est la téléréalité aux chaines.

E-réputation

Evaluation de sa réputation en bien ou en mal.
Cette réputation ou popularité peut se mesurer sur les réseaux sociaux. Combien ai-je d'amis, d'abonnés...
Voici un lien vers un site qui propose des outils pour surveiller sa (il dit son ???) e-réputation pour les entreprises comme pour les particuliers entre autres sur les réseaux sociaux.

Mais, il ne faut pas confondre communication et relation.
C'est bien la communication, mais la relation relève d'autre chose. C'est partager, se sentir, vivre dans une certaine ambiance, se voir, se toucher, s'écouter, se recentrer, et le repas favorise cette communion.
Olivier le Naire Pierre Rabhi semeur d'espoirs

Ce que chacun recherche sur le plan sociologique pour donner du sens à sa vie, c'est la reconnaissance.

Consommation

La consommation résulte d'un phénomène de routine sans conscience de l'impact de ses actes, en évaluant le rendement informationnel de nos messages.

Cette consommation est stimulée par la multiplication des appareils connectés dans toutes les tranches d'âge. Nous y reviendrons dans l'analyse SobriétITé et enfants.

Elle est stimulée par le narcissisme.
J'ai constaté un nombre affolant de touristes qui envoyaient des images de leur séjour à l'autre bout de la planète.
C'est sans doute la volonté aussi d'amortir un voyage qui leur coûte cher (à la planète aussi malheureusement !)
Comme ses envois se font essentiellement à partir d'un téléphone dont le réglage de la qualité photo est en Haute Définition par défaut, inapproprié aux besoins réels la plupart du temps.

Autre danger, la manipulation de l'information

Les fausses nouvelles circulent plus vite que les vraies infos, selon une étude (Radio Canada)

En Allemagne, Facebook aurait fait grimper les attaques anti-réfugiés (Nova)

La Russie soupçonnée de vouloir déstabiliser les élections européennes (France InfoTV)

Des "trolls" russes ont attaqué le Canada (La Presse)

Au Brésil, Bolsonaro accusé de diffuser de fausses informations via WhatsApp (Le Figaro)

Comment les trolls russes diffusent leurs mensonges jusqu'à votre fil d'actu (C-Net, en anglais)

Il faut donc appliquer sur les réseaux sociaux les règles de sobriétITé.